Figuration Critique

L’essentiel n’est pas le sujet mais ce qui se dégage de l’œuvre même, ce qu’elle nous renvoie, nous transmet. Une œuvre se doit de nous bousculer, nous interroger, nous émouvoir, nous toucher et/ou nous transporter avant même que l’on en saisisse le sens.

Une telle œuvre n’est réussie que parce “qu’habitée”, où l’on sent instinctivement derrière celle-ci la vision du monde de l’ artiste, sa “vérité” propre.

Créer est un engagement total. Par définition un artiste qui s’engage sincèrement est fatalement critique et cette critique se ressentira au cœur même de son travail.

"40 ans l’âge de raison ou de déraison ? Quarante ans de dialogues et de débats parfois houleux, de sélections d’artistes et de choix parfois difficiles, d’investissements humains toujours bénévoles, d’implications et de partages, d’énergies et de combats pour continuer de faire exister et avancer un salon créé, géré, organisé et financé par des artistes pour des artistes ! C’est aussi 40 ans de lieux d’expositions multiples et divers en France comme dans le monde, de renouvellement constant (plus de 4000 artistes, pour beaucoup reconnus, passés par ses cimaises etc. Bref 40 ans d’une longue aventure humaine et artistique, riche et foisonnante qui dure et je l’espère perdurera longtemps encore !"

Claude Duvauchelle
Président de Figuration critique

"Nécessaire Ouverture critique Des salons d’art qui ponctuent l’année, ça ne manque pas. Celui-ci, on a particulièrement envie d’y aller, d’y revenir, de le recommander. D’année en année, ce qui frappe en effet dans le Salon Figuration Critique, c’est la constance de son ouverture critique. Ouverture par la variété des recherches qu’il accueille, et recul critique à chaud, par quoi il filtre ces recherches de l’art contemporain au sens large. Sans l’ouverture, on aboutit à la sclérose haut perchée, en vérité tendance et d’obédience idéologique forclose – les exemples ne manquent pas et cela donne ce que j’appelle “l’Art du Contemporain”, à distinguer précisément de l’art contemporain qui en soi désigne ce qui se cherche aujourd’hui et n’a donc rien de critiquable. Sans critique, à l’inverse, on a trop de ces salons où les recherches fines ou explosives se retrouvent noyées parmi des productions plus convenues ou facilement provocatrices (ce qui revient au même, on me comprend).

Alors évidemment, chacun ne trouve pas son compte à tout ce qui lui est proposé dans ce salon, loin s’en faut ; c’est logique. Il faut parier, tenter, donner sa chance, ensuite on voit, sur le chemin. Sur ce chemin ici préside un esprit d’exigence modeste qui semble être le dénominateur commun de la sélection annuelle. Cela se sent d’ailleurs, aussi, dans le comportement des artistes alternativement présents et la présentation qui en est offerte, cas par cas, dans les salles et niches de ce beau lieu, intelligemment réaménagé, à la fois net et patiné, de bois et d’espaces chauds, propices aux œuvres."

Jean-Philippe Domecq

2020, l'hommage à Arnaud Grappin

Les artistes de l'édition 2020 ont voulu rendre hommage à Arnaud Grappin, un artiste ami aux multiples facettes.

Présent sur les cimaises de figuration Critique, durant plusieurs années, les artistes le connaissaient bien.

Dessinateur hors pair, peintre coloriste hors norme, il excellait en tout et pourtant doutait de tout. Il enchaînait travaux sur travaux, allant toujours plus loin dans ses recherches

Rosemary Piolais

https://figurationcritique.com/

Hubbub Art partenaire du salon Figuration critique

Nous remercions les membres de Figuration Critique et son président Claude Duvauchelle pour leur accueil et leur soutien. Être associé à l'image et à la qualité de ce salon est pour Hubbub Art une belle marque de confiance.

Nous aurons donc le plaisir de vous retrouver sur site du 14 au 18 octobre 2020. L'équipe présentera "Hubbub Art" le nouveau réseau social dédié à l'art, aux amateurs et aux collectionneurs d’œuvres d'art.

Interview de Claude Duvauchelle – président de « Figuration Critique »

Claude Duvauchelle, président du salon Figuration critique 2020, répond aux questions de Grégory Campos pour Hubbub Art. Lire la suite...

 

New Report

Close